Le génocide culturel des Ouïghours

Les Ouïghours sont un peuple turcophone et à majorité musulmane sunnite habitant la région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine. Leur population est estimée autour de 25 millions de personnes en Asie Centrale et à 12 millions en Chine. D’après le Uyghur Human Right Project, basé à Washington, depuis 2014, des Ouïghours sont placés par le gouvernement chinois dans des camps d’internement. En effet, plus d’1 million d’entre eux sont actuellement enfermés dans des camps de détention uniquement à cause de leur religion: l’islam. Selon les ONG et certains témoignages, la Chine met en place un système austère et draconien pour que les Ouïghours renient leurs croyances. Ils sont forcés d’apprendre par cœur les discours du président chinois, passent par des mariages forcés et sont même torturés. Ainsi, la Chine prétend vouloir lutter contre “l’extrémisme religieux” mais en réalité elle tient absolument à contrôler ce territoire car  le Xinjiang est précieux pour ces ressources naturelles. Effectivement, cette région est pour la Chine, la 2eme plus grande réserve de pétrole, 1 tiers de la production du gaz, et 40 % des réserves de charbon. En juillet 2019, 22 pays envoient une lettre à l’ONU dénonçant les internements de Ouïghour dont la France, l’Australie, le Royaume-Uni, la Suisse, le Danemark, la Nouvelle-Zélande, la Norvège et les Pays-Bas. Cependant, la Chine n’a pas cessé son génocide culturel et juste après 37 pays dont presque la moitié sont des pays musulmans ont signés une déclaration de soutien á la politique de Pékin, accusé de détentions arbitraires dans le Xinjiang. Toutefois, le génocide culturel continue et dans l’indifférence générale.

Majda DOUMAR et Sara ECHOUAIBI 

Image : “IMG_3621.JPG” by shok is licensed under CC BY-NC-ND 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *