Asian Hate Crimes : la montée de la sinophobie dans les sociétés occidentales actuelles

Le monde dernièrement a connu des moments très difficiles. Et, bien sûr, avec ces conditions, il était évident que des pensées extrémistes se forment. Mais alors, comment expliquer la montée de haine contre les personnes asiatiques, réputées pour être “des pacifistes qui ne font jamais de mal à personne”, d’après les clichés ? A travers cet article, la question du racisme anti-asiatique sera exploré, ses causes, ses conséquences et comment lutter contre.

Le 16 Mars 2021 à Atlanta, en Géorgie (USA), un attentat a été commis sur trois spas dirigés par des propriétaires asiatiques. Lors de cet attentat, 8 personnes ont été tuées, dont 6 femmes asiatiques. Le coupable est un homme blanc (cette précision est importante pour le suite de cet article) de 21 ans nommé Robert Aaron Long. Long a été arrêté à Crisp County, 150 miles au sud d’Atlanta, alors qu’il allait en Floride continuer ses violences terroristes contre encore plus de spas asiatiques. Long ne reconnaît pourtant pas ce crime un acte de terrorisme car il a donné comme excuse le fait qu’il avait une “addiction sexuelle” et qu’il voyait ses spas comme étant des “lieux de tentation”.

Avant de continuer pourtant sur le sujet principal de cet article, prenons un instant pour parler des victimes de cet attentat, et de commémorer leur mémoire une dernière fois.

  • Xiaojie Tan, alias Emily, avait 49 ans. Elle était une massothérapeute agréée, et était la propriétaire de deux spas à Atlanta. Elle avait une fille qui vient d’être diplômée de l’Université de Géorgie. Xiaojie aurait eu 50 ans le Jeudi 18 Avril 2021.
  • Delaina Ashley Yaun avait 33 ans, et était allée au spa avec son mari, qui n’a pas été touché. Elle travaillait dans une gaufrerie près du spa d’Emily, et avait un fils de 14 ans et une fille de 9 mois.
  • Paul Andre Michels avait 54 ans. Il était vétéran de l’armée et avait un business d’installation de systèmes de sécurité. Il faisait de la maintenance pour le spa d’Emily, et voulait aussi peut-être lui parler car il voulait ouvrir son propre spa.
  • Dayou Feng avait 44 ans. Elle venait d’être embauchée dans le spa d’Emily. Malheureusement, nous ne savons rien d’autre sur elle pour l’instant.
  • Hyun Jung Grant, née Hyun Jung Kim, avait 51 ans. Elle était une mère célibataire qui avait dédié sa vie entière à soutenir ses deux fils. Son fils aîné Randy ne pouvait même pas retrouver et enterrer le corps de sa mère car leurs patronymes étaient différents, et ne pouvait pas trouver les papiers pour prouver qu’il était son fils..
  • Suncha Kim avait 69 ans. Elle travaillait dans un des trois spas agressés, ainsi qu’était une grand-mère mariée pendant plus de 50 ans qui avait immigré de la Corée aux Etats-Unis pour garantir une meilleure vie pour sa famille. Elle aimait danser pendant son temps libre.
  • Soon Chung Park avait 74 ans. Elle travaillait aussi dans un spa, s’entendait très bien avec sa famille, et vivait à New York avant de déménager à Atlanta.
  • Yong Ae Yue avait 63 ans. Elle était née en Corée et avait épousé un soldat américain en mission là-bas avant de déménager aux Etats-Unis lors des années 70. Ils divorcèrent pendant les années 80, mais ils eurent deux fils ensemble et leurs familles restèrent proches.

A présent, il est temps d’avoir une discussion sur cet attentat. D’aucuns ont prétendu que le racisme n’était pas un facteur dans cet attentat ; remarque, le coupable a avoué lui-même que ce n’était pas motivé par le racisme, mais uniquement par une addiction sexuelle qui fait qu’il a vu ces spas comme étant des lieux de tentation, ça rend cet attentat complètement dissocié du racisme, non ? Non, et pour plusieurs raisons. Déjà, si le racisme n’a rien à faire dans cette affaire, pourquoi est-ce que Long n’a attaqué que des spas asiatiques ? Pourquoi est-ce qu’il n’est pas allé dans tous les autres clubs de strip-tease d’Atlanta ? Pourquoi est-ce qu’il a fait l’effort d’aller à un spa asiatique, conduire 40 minutes à un autre spa asiatique, traverser la rue pour aller à un troisième spa asiatique, puis remonter en voiture pour aller en Floride pour continuer ses attentats sur les spas asiatiques ?

Deux hypothèses se posent à nous à partir de ce point-là ; une où l’on joue l’avocat du diable, et l’autre où l’on n’écoute pas les excuses du coupable. Jouons l’avocat du diable un instant ; on va croire que ce que dit Long est vrai, et qu’il a une addiction sexuelle. Cette attaque, en plus du fait qu’il traite ses spas de lieux de tentation, même si aucun service sexuel n’y est offert, insinue que Long a un fétiche sexuel sur les femmes asiatiques, ce qui diminue les femmes asiatiques à ses yeux comme étant rien de plus que des prostituées. Réduire les personnes de couleur au niveau d’un objet de désir sexuel, en plus de croire en des stéréotypes insinuant que ces personnes sont telle ou telle chose, ne serait-ce pas un signe phare de racisme ? Même si l’on croit donc Long sur ses excuses, les raisons qui l’ont poussé à commettre sont tout de même racistes.

Mais si l’on décide de ne pas jouer l’avocat du diable ? Et si l’on ne croyait pas Long sur ses excuses ? Comment expliquer les attentats qu’il a commis ? A cette dernière question, il existe une réponse qui tient en un seul mot : Sinophobie. La sinophobie, ou sentiment anti-Chinois, est définie par une haine et une appréhension de la Chine, de son peuple et de sa culture. Le fait que ce mot doit être défini est symptomatique du phénomène qui a poussé Long à commettre son crime ; la sinophobie est à présent partout, mais n’est pas du tout prise au sérieux. Cette peur de la Chine est ce qui a conduit à un pic de 150% de crimes anti-asiatiques depuis Mars dernier, tels que cet attentat qui a ciblé des victimes aussi Coréennes telles que Hyun Jung Kim ou Yong Ae Yue ; ou encore l’attaque sur le musicien Japonais Tadataka Unno par un gang de jeunes à New York qui l’avaient cru Chinois, malgré le fait qu’il est Japonais. Là n’est pas de dire que les Chinois doivent être attaqués, loin de là ; ces dernières attaques montrent plutôt que la sinophobie est partout et que dès que les choses commencent à sentir le roussi d’une manière qui n’est que tangentiellement reliée à la Chine, toute diaspora asiatique est maintenant visée, parce que les racistes jettent tous les asiatiques dans un grand monolithe.

Cette idée du monolithe, justement, est celle qui motive la sinophobie (ou tout autre type de racisme) ; dans l’idée de nombreuses personnes non-asiatiques, la Chine est vue comme une sorte de grand méchant prêt à dominer le monde. Dans la conscience Occidentale; la Chine est très présente dans les esprits pour toutes les horreurs qu’elle cause, telles que kidnapper deux Canadiens pour faire chanter le Canada afin qu’il relâche Meng Wanzhou, un grand exécutif de Huawei, commettre des génocides contre les Ouïghours et autres minorités ethniques, sévir contre la démocratie d’Hong Kong, commencer une néo-colonisation de l’Asie et l’Afrique du Sud-Est… Et bien sûr, la Chine a commis tous ces crimes odieux, et ils devraient être critiqués ; la pression internationale est la seule chose qui ferait que la Chine arrête de commettre ces horreurs. Mais la manière avec laquelle le média moderne le fait brouille les pistes entre “critique” et “racisme”. Par exemple ; le show de marionnettes Spitting Image a fait un sketch à vous faire grincer des dents parodiant le premier ministre Chinois Xi Jinping, où le dépiction du premier ministre est très raciste – Xi a même un accent chinois pauvrement exécuté et un pangolin avec lui ; à savoir tous les tropes racistes chinois qu’ils pouvaient mettre dedans.

Ainsi, la description que fait le média de la Chine est beaucoup trop raciste, surtout étant donné les titre que certains journaux donnent à leurs articles sur la CCP, ou la Chinese Communist Party (“How sickening that the dragon is roaring back” dans le Daily Mail et “China is the real sick man of Asia” dans le Wall Street Journal, rien que pour donner deux exemples) et le fait que Trump a accusé des milliards de fois la Chine d’avoir crée ce virus (malgré le fait que c’est son gouvernement à lui qui a ridiculement mal contenu la pandémie aux USA), solidifie cette image de la Chine comme étant un ennemi à battre. Ainsi, aux yeux de beaucoup de personnes, la Chine est un gouvernement tyrannique qui fait un lavage de cerveau à tous ces citoyens. Cette idée est bien sûr partiellement fausse ; si la CCP faisait un lavage de cerveau à ces citoyens, alors pourquoi autant de censure et de propagande de sa part ? Le peuple chinois n’est pas aveuglément loyal à la CCP ; il est forcé à glorifier la CCP par peur de représailles. Pourtant, le peuple chinois réussit à critiquer la CCP et moque sa propagande et ses “vertus socialistes” avec toutes sortes d’argot, tel “aller prendre le thé” quand on est à risque de se faire arrêter à cause de quelque chose que l’on a dit. Le peuple chinois est donc bien conscient que la CCP ne les représente pas, mais a trop à perdre pour pouvoir commencer une révolution.

Faire la distinction que le gouvernement Chinois, la CCP, ne représente pas le peuple chinois est primordial. Pourtant, le problème vient justement de l’incapacité de certaines personnes, ainsi que du média Occidental, de faire cette différence, ou même de faire la différence entre différentes personnes, langues, cultures et nationalités asiatiques. Pourtant, si l’on veut arrêter la sinophobie et les attentats contre les personnes asiatiques, il est urgent pour nous de comprendre et assimiler les différences et histoires individuelles entre différentes personnes asiatiques. Mais alors, comment faire ? Tout d’abord, ne pensez pas que le terme “raciste” est une sorte d’insulte que l’on lance personnellement vers vous. Vous serez alors trop occupé à argumenter que telle ou telle chose est ou n’est pas raciste, au lieu de contribuer contre le racisme. Il ne vous est pourtant pas demandé de pleurer et de faire une scène parce que vous vous sentez coupable de tout le racisme que vous – ou votre ethnicité – aurait pu commettre ; tout le monde peut voir clair dans votre jeu, et savoir que tout ce que vous voulez, c’est d’être rassurés que vous êtes une bonne personne. Alors pas de larmes.

Ce qui permettra de vraiment lutter contre la sinophobie – ou toute autre forme de discrimination -, c’est de vous éduquer. Allez écouter les histoires des personnes de descente asiatique (ou de toute autre communauté de couleur), et dénoncez le racisme contre eux, donnez de l’argent aux fonds pour l’aide de la communauté asiatique en Occident (ou toute autre collecte de fonds pour une communauté de couleur), soutenez-les et amplifiez leurs voies ; découvrez des créateurs de contenu asiatiques ; Chinois, Japonais, Coréens, Vietnamiens, Thailandais… Allez voir leurs travaux ; lisez leurs livres, regardez leurs films, écoutez leurs musiques, comprenez leurs podcasts, leurs Ted-Talks, leurs documentaires, et, en général, apprenez des choses et élargissez votre connaissance. Ces apprentissages vous permettront de réaliser à quel point les personnes de descente asiatique sont différentes les unes des autres, même uniquement celles de descente Chinoise, par exemple. Mais ce n’est pas tous ; de nombreux articles, créateurs, livres, et sites de dons seront disponibles à la fin cet articles pour que vous puissiez commencer vos apprentissages (en anglais uniquement malheureusement). Ainsi, vous réussirez à casser l’illusion du monolithe asiatique, et permettrez de lutter contre, et vraiment vaincre, la sinophobie.

EL HABBAB Anas 3ème1

Sources :

Fonds communautaires qui iront à des organisations AAPI fiables : https://www.gofundme.com/c/act/stop-aapi-hate

Un article d’Enxi Chang sur la sinophobie :https://www.besean.co.uk/spotlight/sinophobia-pt-1-the-unspoken-virus

L’Instagram d’Enxi : https://www.instagram.com/miss_enxi/

Plus de ressources (c’est une mine d’or !) :https://anti-asianviolenceresources.carrd.co/

Section Human Rights Watch sur la Chine et le Tibet :https://www.hrw.org/asia/china-and-tibet

Section Human Rights Watch sur le racisme aux USA :https://www.hrw.org/united-states/racial-discrimination

Ressources sur le génocide Ouighour à Xinjiang:https://www.talkaboutxinjiang.com/

Article de la CNN sur les victimes de l’attentat qui est constamment en cours de modification:https://edition.cnn.com/2021/03/18/us/atlanta-spa-shootings-victims/index.html

Autre source d’information :https://nymag.com/intelligencer/2021/03/these-are-the-victims-of-the-atlanta-spa-shootings.html

Page modifiée du New York Times sur l’attentat:https://www.nytimes.com/live/2021/03/19/us/atlanta-shootings-massage-spa

Xiran Jay Zhao : https://www.youtube.com/channel/UCqSz_KlrE8_IDht7tWsQ-RA

Livres recommandés ! (liste faite par Xiran) :https://www.instagram.com/xiranjayzhao/

Twitter de Xiran :https://twitter.com/xiranjayzhao

Sa collection de Tweets sur l’histoire et la culture chinoise : http://xiranjayzhao.com/index.php/tweets/

Son site : http://xiranjayzhao.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *