Le DESMNU

Entremêlant actualité, relations internationales et qualités oratoires, la modélisation des Nations-Unies organisée par le lycée rassemble chaque année un peu plus d’élèves passionnés depuis maintenant 6 ans.

C’est quoi la modélisation des Nations-Unies ? 

L’exercice de simulation des nations, plus connu sous son appellation anglo-saxonne “Model of United Nations” (MUN) permet aux étudiants qui le souhaitent de débattre sur des sujets divers et variés et jouent le rôle d’ambassadeurs. Des plus importantes crises humanitaires, aux tensions diplomatiques en passant par les questionnements sur le réchauffement climatique, les élèves sont invités à débattre sur des problématiques qui s’inscrivent pleinement dans l’actualité. Leur but est de résoudre les problèmes du monde réel en s’imprégnant totalement des doctrines de l’État qu’ils doivent représenter, parfois en opposition totale avec leurs idées personnelles. Ainsi, pendant quelques jours, les délégués (les étudiants qui représentent un pays donné) sont divisés en groupes pour représenter les États membres, prenant part à des commissions, assemblées et conseils, proposant des résolutions qui sont ensuite débattues. Leur but est d’élaborer une résolution qu’ils signeront à la fin de quelques jours de débats où ils se seront surpassés afin de convaincre leurs homologues. L’objectif de cette conférence est de permettre aux élèves qui s’intéressent à l’actualité et aux relations internationales de développer leurs qualités d’argumentation à l’oral et devant un public, mais aussi à convaincre un auditoire, tout en respectant des règles de prise de parole très précises. Cet exercice donne aux étudiants qui ont l’occasion d’y participer un avant-goût stimulant des relations multilatérales et du fonctionnement de l’ONU. Ce concept qui a d’abord vu le jour aux État-Unis s’est rapidement internationalisé et a rapidement été adopté par un grand nombre d’écoles supérieures (Science po Paris, notamment) mais pas que. En effet, les lycées intègrent eux aussi rapidement cet exercice oratoire dans leur curriculum.

Qu’en est t-il à Descartes ? 

Il y a de cela 6 ans, le lycée Descartes s’ouvre pour la première fois à l’expérience onusienne. En effet, encadré par les professeurs Madame Tabyaoui et Monsieur Hadjrioua, le lycée voit ce projet gagner rapidement en popularité auprès des élèves, lui permettant de s’améliorer d’année en année. Ainsi, aujourd’hui il serait presque impossible d’évoquer le DESMNU (la modélisation des nations unis du lycée Descartes) à un élève sans qu’il ne sache de quoi il s’agit. Chaque année, les lycéens un peu plus expérimentés et les plus familiers de ce concept, faisant ou partie de l’État-major ou de la présidence des comités, proposent aux lycéens de tous les niveaux une formation hebdomadaire les initiant aux attendus de ces débats pour leur permettre de participer du mieux qu’ils puissent à cette événement bien particulier. Ainsi, la formation du DESMNU se base sur le principe par lequel “les élèves forment les élèves”. 

Cette année, de part le report de la rentrée et les mesures sanitaires importantes, la formation a pris un léger retard. Cependant, c’est avec un grand enthousiasme que les équipes de formations aux côtés de l’Etat-major ont inauguré ce jeudi 11 novembre la première séance de formation. Divisés en 4 groupes, les présidents·e·s et vice-présidents·e·s ont fait connaissance avec leurs groupes respectifs avec lesquels ils travaillent tout au long de l’année et leurs ont par la suite présentés l’ONU et le DESMNU. Ainsi, ces groupes travailleront ensemble tout au long de l’année dans le but de parvenir à préparer au mieux les élèves pour la conférence supposée se tenir en fin d’année.

Par ailleurs, le lycée permet aux membres du DESMNU d’organiser 2 à 3 jours de débats fructueux chaque année. Enfin, les débats sont proposés en français, mais aussi en langue arabe, puisque chaque année un comité en arabe est ouvert pour permettre aux plus entreprenant de débattre dans cette langue aussi complexe que fine.  

Comment est-il organisé? 

Chaque année, un État-major constitué d’un·e président·e, d’un·e vice-président·e, de deux secrétaires généraux et de deux chargés de communication est désigné; le but étant de gérer au mieux la formation hebdomadaire et l’organisation de la conférence. Ces derniers sont accompagnés de président·es et de vice-président·es qui auront à leur charge un comité bien précis et organiseront aux côtés de l’État-major les formations.

Chaque année, un thème général de la conférence est décidé, cette année il n’a toujours pas été annoncé officiellement. Par la suite, les comités et leurs problématiques sont partagés aux délégués qui formulent alors leurs vœux en fonction des comités auxquels ils souhaiteraient participer. Chaque comité est la modélisation d’un vrai conseil de l’ONU comme notamment le conseil de sécurité souvent très populaire auprès des élèves. 

Ines El Boudrari Terminale 07

RESSOURCES :

Site officiel du DESMNU : https://sites.google.com/lycee-descartes.ma/desmnu 

Page instagram officiel du DESMNU : https://www.instagram.com/desmnu/?hl=fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *