CRA, l’histoire d’un club marocain proche de l’extinction

Le CRA ou plutôt le Chabab Rif AlHoceima est un club marocain basé dans la ville balnéaire d’Al Hoceima au nord du Maroc.

A première vue, c’est un club inconnu, que seuls les fins connaisseurs du championnat marocain arriveront à connaître. Et pourtant, derrière ce club, se trouve de loyaux et fervents supporters, se trouve un peuple, se trouve une histoire, celle du club rifain du Chabab Rif Al Hoceima, qui est plus que jamais proche de la fin.

Tout d’abord, il est important de retracer l’histoire du club.



Le CRA a été fondé en 1953 par Mimoun El Arsi, dit Chipula par la population locale, dont le nom est également celui du stade de l’équipe.

Ce club, disons le, au premier abord, n’a rien de spécial, étant donné leur palmarès vide, et le fait qu’il n’a jamais joué les rôles de premier plan dans le football marocain, mais ce club jouit d’une forte popularité dans le Rif, avec des groupes d’ultras offrant une ambiance de stade assez énorme et explosive lors des rencontres, comme en témoigne cette vidéo:



Le club a connu sa première montée en Botola en 2011, où ils ont passé leurs années à osciller entre le maintien et le milieu de tableau ( 10° en 2015-2016, meilleure position du club dans toute son histoire en Botola ). Mais le compte de fée s’arrête là,puisque au cours de la saison 2018-2019, le CRA se retrouve à la 15° position en Botola et se retrouve relégué en Botola 2, et cela s’empire en 2019-2020, où le CRA perd son statut de club professionnel et se retrouve relégué en 3° division et perd son statut de club professionnel. 
Hélas, les causes sont très connues du public: la direction est responsable de la déroute de ce club mythique du Rif Central.

Commençons en 2019, où le club se retrouve face à des difficultés financières dont nous n’avons aucune raison officielle, à ce moment.

A cause de cela, ils n’ont pas pu payer le salaire des joueurs présents, qui n’ont cessé de protester et de réclamer leur droit, que le CRA n’a pu satisfaire, ainsi le CRA se retrouve privé de 3 mercatos, et plusieurs joueurs quittèrent le club en 2019, ce qui accentua la descente aux enfers du CRA, où les supporters et les grands fans de ce club tentent désespérément de sauver leur club en lançant un hashtag sur facebook, et en cotisant à travers Facebook.

La disparition de ce club pourrait être anodine pour certains, mais pas aux yeux des plus grands fans, car ce club représente un peuple, une ville, une identité.

Sources :

https://sport.le360.ma/botola-pro/crach-financier-al-hoceima-59880

https://www.yabiladi.com/articles/details/78511/mesaventure-marocaine-joueurs-neerlandais-chabab.html

https://sport.le360.ma/football/le-chabab-rif-dal-hoceima-met-ses-joueurs-la-rue-75781

https://sport.le360.ma/botola-pro-2/le-chabab-rif-al-hoceima-prive-des-trois-prochains-mercatos-72192

https://sport.le360.ma/football/le-chabab-rif-al-hoceima-un-club-qui-navigue-vers-linconnu-88584

Sources images :

https://www.instagram.com/tv/CVOZZWFqg1P/?utm_source=ig_web_copy_link

Le page facebook des fans du cra, en arabe, ou en rifain:

https://www.facebook.com/ChababCRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *